Quoi de mieux qu'une chaudière à biomasse pour assurer l'appoint en chauffage d'un bâtiment à basse consommation énergétique ?

Biomasse, vous avez dit biomasse ??!!!!

Parler de biomasse peut effrayer certains, en particulier ceux qui n'ont pas la moindre idée de ce que recouvre ce mot. Et ce ne sont pas des paroles en l'air, c'est du vécu. Je me souviens de cet architecte qui m'avait violemment rétorqué lors d'une réunion, après lui avoir avancé l'idée d'un appoint biomasse sur du chauffage solaire d'eau de piscine, que la biomasse, ça ne marche pas !
Hum ! Que répondre à ce genre de personnes ?
Juste leur expliquer que la biomasse n'a rien de bien nouveau, et que même si ce terme est de plus en plus utilisé dans le secteur énergétique depuis 15-20 ans, en particulier dans le secteur des énergies renouvelables, il n'en reste pas moins que la biomasse n'est autre que de la masse issue de processus biologiques : végétaux, animaux, champignons et autres unicellulaires (bactéries & co). Masse dont on tire de l'énergie par simple combustion ou par une transformation physico-chimique qui la rend plus facilement exploitable. Et donc pour donner un exemple qui parle à tout Homo sapiens ayant vécu à la surface de la planète ces quelques dernières centaines de milliers d'années (même Homo erectus le comprendrait !!), le bois est de la pure biomasse. Et oui, l'homme se chauffe et cuisine à la biomasse depuis la nuit des temps !!

Revenons à nos chaudières

Tout le monde connaît la bonne vieille cheminée à bois, la chaudière à bois (puis au charbon et autres dérivés) des machines à vapeur ou tout simplement, ici au Maroc, la chaudière du hammam traditionnel généralement alimentée par du bois (décidément, cette biomasse est partout !). Peut-être moins de monde a déjà entendu parler d'une chaudière à granulés, pellets ou buchettes... et pourtant il s'agit de la descendance des système précités, d'une version améliorée, à bon rendement (attesté par le label flamme verte en France) souvent automatisée et acceptant du bois sous divers formats.
Pour faire le lien avec la biomasse sous toutes ses formes, certains constructeurs ont développé des chaudières fonctionnant avec autre chose que du bois : maïs, coquilles broyées, noyaux d'olives...
C'est là que ça devient intéressant : autant le Maroc n'est pas un pays où il est pertinent de brûler du bois du fait de la surexploitation des forêts, autant l'utilisation de noyaux ou de grignons d'olives (résidus solides du processus d'extraction de l'huile : morceaux de noyaux, pulpe et peau), tout comme les coquilles broyées (argan, amande, noix...) a du sens. Pour preuve l'utilisation de ce type de biomasse par le hammam derrière chez moi...

  Olive_noyaux Olive_grignons.jpg Noix_entieres Noix_chutes

(De gauche à droite : noyaux d'olives, grignons, noix entières, chutes de noix)

Chaudières à biomasse au Maroc

Au Maroc existe au moins une gamme de chaudières à biomasse : TATANO, marque italienne distribuée à Marrakech.
Logo_tatano_nuovo.jpg source : www.tatano.it