Parlons un peu de portes, baies et autres fenêtres. Le choix d'une bonne menuiserie est primordial si l'on daigne se rappeler la complexité des fonctions qu'elles apportent dans un projet architectural écologique : lumière naturelle, apports solaires passifs, isolation thermique et acoustique...

Pour les menuiseries vitrées, rappelons que la performance globale de celles-ci résulte de celles du châssis et de celles du vitrage. Pour ce qui est du vitrage, un double vitrage efficace (à faible émissivité ou autre...) doit être un minimum sous les climats à amplitude thermique significative.

Pour ce qui concerne la partie huisserie, celle-ci doit assurer une bonne étanchéité (à l'air, aux vents, à l'eau) et une bonne résistance thermique, certes, mais elle doit avant tout assurer un maintien à longs termes du panneau ou du verre, c'est à dire une bonne stabilité dimensionnelle. Une fois considérés ces aspects techniques, il reste à prendre en compte le bilan écologique du matériau les constituant. Le PVC est issu du pétrole, l'aluminium est issu d'une ressource naturelle tout aussi limitée (mais peut provenir d'une ressource quasi infinie s'il est recyclé), le bois pousse grâce au soleil et constitue du fait une ressource pérenne si gérée intelligemment.

Xylotramé.jpg Plutôt partisans du bois, nous voulions parler d'un nouveau produit aux atouts évidents : le Xylotramé.

Il s'agit d'un carrelet multi-usage fabriqué par la menuiserie Mounié (Doubs, France). Pouvant servir en ossature, il est principalement utilisé en châssis, huisserie et tout autre type de profil. Tout réside dans la fabrication de ce carrelet : un assemblage de courçons (pièces de petites dimensions) aboutés-collés puis lamellés-collés.

  • Du point de vue de la ressource primaire, l'impact sur celle-ci s'en voit réduit, puisque fabriqué à partir de petites sections et petites longueurs, voire surtout à partir de chutes ! De plus, c'est du tout local, le bois utilisé étant issu de forêts locales éco-certifiées.
  • Coté technique, cet assemblage garantit une stabilité dimensionnelle sans précédent : retraits quasi nuls, plus d'effets de nœud, plus de montants qui vrillent car issus d'un bois séché à la va-vite... les avantages dimensionnels du bois thermotraité (rétifié...) sans le coté cassant.
  • Coté sanitaire, il est fait usage d'une colle blanche à l'eau PVAc (Polyacétate de vinyle) : sans risques donc ! La qualité de la finition brute usinage est telle qu'il n'est plus nécessaire d'y rajouter un vernis ou une peinture (sont la nocivité est souvent sous-estimée). Il nous a été rapporté que certains clients ont même fait le choix d'annuler la finition initialement prévue pour préserver le charme naturel du Xylotramé..
  • Cerise sur le gâteau, l'assemblage des cadres et huisseries est assurée par le système Mecanix. Livrés en kit à assembler sur chantier, le transport s'en retrouve optimisé (c'est plus facile de ranger des sections de bois que des cadres assemblés), il n'y a plus de risque de casse de cadres au transport. Et si l'on anticipe sur la déconstruction future du bâti, les cadres seront plus facilement démontés, pour être remontés ailleurs ou recyclés en carrelets.

Mecanix.jpg

Évidemment, vu du Maroc, cela laisse rêveur quand on voit la médiocrité de la majorité des menuiseries qui équipent nos habitations. Reste que le bois n'est pas vraiment une ressource locale au Maroc, si l'on considère l'état de la forêt marocaine déjà surexploitée et les essences locales peu exploitables dans ce domaine. Le principal du bois utilisé étant importé, cela grève sérieusement le bilan carbone de ce matériau naturel. Mais quitte à importer du bois, il nous semble tout de même plus pertinent de le faire venir de France que du fin fond de la Russie...

Ce produit au nombreux avantages pourrait intégrer légitimement les futurs projets audacieux du Royaume.

Web dédié au Xylotramé.

Pour télécharger les dernières fiches techniques de ce produit : http://www.mounie.fr

(Photos : carrelet, système Mecanix - Mounié)